Accueil

 Qu’est ce que le Neurofeedback?

Depuis plus d’un siècle, grâce au développement de nombreuses techniques comme l’imagerie cérébrale ou l’électroencélographie, les sciences du cerveau ont extrêmement évolué.

Le neurofeedback basé sur l’électroencéphalographie quantitative (EEGq) est une méthode d’application scientifique basée sur ces connaissances. La BCIA (Biofeedback Certification International Alliance), est un organisme américain qui œuvre depuis 20 ans afin d’ étayer, grâce à des études scientifiques, l’efficacité de cette approche.

Le terme « neurofeedback » est souvent associé à l’image d’une machine connectée à notre cerveau, et dotée de pouvoirs « magiques ».

En réalité, le neurofeedback constitue la pratique de lire, en temps réel, l’activité cérébrale d’une personne et de lui fournir une rétroaction selon une activité ciblée et précise, afin d’avoir un effet bénéfique et durable sur ce domaine d’activité, par exemple les fonctions cognitives ou la régulation émotionnelle.

 

 Comment ça marche?

Le neurofeedback est une méthode d’entrainement cérébral qui consiste à apporter de l’information sur l’activité cérébrale au moyen de capteurs posés sur le cuir chevelu et de les afficher sur un écran d’ordinateur.

Le neurofeedback basé sur un EEG quantitatif permet de comparer les données obtenues avec celle de bases de données normatives pour réduire les écarts entre l’enregistrement obtenu et celui d’une activité bien régulée.

Grâce aux avancées technologiques dans le domaine des neurosciences, des cartes du cerveau ont pu être établies avec une grande précision, prenant en compte les états de conscience et les états psychologiques, les affects, sentiments et émotions… dans le but d’aider des personnes souffrant de troubles liés au fait que le cerveau fonctionne de manière inadaptée.

On peut maintenant établir avec une grande facilité ces cartes en mesurant les ondes qui résultent du fonctionnement de notre cerveau, puis les interpréter grâce à un système de comparaison lié à une importante base de données.

C’est sur cette base, et en postulant que la personne peut moduler ce fonctionnement par elle-même et en mesurer les effets en direct grâce à un système d’imagerie, que la neurothérapie peut aider de nombreuses personnes souffrant de troubles divers.

Un protocole précis fixe les buts de l’entrainement et cible les régions cérébrales concernées pour atteindre une normalisation optimale et durable de l’activité des ondes cérébrales.

Ces entrainements sont supervisés par un accompagnateur qualifié, suivant les standards internationaux de la BCIA.